27 avril 2010

La grand-mère vivante du rock n' roll, rien que ça, ouai ouai.

C'est quand on se pense rock n' roll qu'on se prend les plus grosses baffes à l'ego imaginables. Déjà c'est trop naze de pas tout connaître, quand même, documentons-nous un peu que diable, allons à des concerts underground, bref soyons curieux, mais en plus quand on entend la meilleure musique qu'il nous a été donné de découvrir et qu'il s'avère que ça ne vient pas du tout de paraître dans les bacs mais que ça fait trente ans que c'est là tout beau tout crade à attendre qu'on l'écoute, ça devient indécent. Honteux même.

Objet du litige: Lydia Lunch. (Wikipedia vous parlera mieux d'elle, moi je vais vous dire ce que j'en pense.)

Une gigapote m'a emmenée la voir en concert samedi soir au Batofar. Déjà ça fait mal de voir qu'on a complètement ignoré la scène underground parisienne pendant aussi longtemps, surtout quand on pense la connaître. Je me confesse: je ne fais plus rien d'intéressant, je ne vois plus rien d'intéressant, j'écoute Alanis Morissette et je n'ai pas lu un livre depuis des mois. Donc première partie franchement hyper naze, tellement naze que je suis partie à la fin du premier morceau (bon en fait c'est surtout le son qui était pourri, les pauvres), comme à peu près tout le monde, et attente. Qui est cette femme dont on me dit tant de bien? Ouh ouh je suis toute emoustillée.

Le concert commence, on me suggère d'aller devant la scène. Je regarde mes ballerines en léopard qui me crient que je pourrais aussi bien me foutre pied-nus dans le pogo, hausse les épaules et pouf vais devant. Elle arrive, elle est classe. Pourtant sa robe est super sobre, limite petites broderies de petites fleufleurs, et lèvres rouges. Tchack. Très sincèrement si j'arrive a avoir l'air aussi classe à 55 berges j'aurai pas complètement foutu ma vie en l'air. Hell Yeah.

Musicalement c'est une tuerie dès les premières notes, c'est efficace, c'est profond, c'est... une des plus grosses baffes musicales de ma life. Je vais m'acheter ses albums de ce pas, et je vous suggère d'en faire autant.

Sur ce, salut.

portrait_lydia_lunch

Posté par rosebeude à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La grand-mère vivante du rock n' roll, rien que ça, ouai ouai.

Nouveau commentaire